CONSERVATION ET RESATURATION DES GARNITURES EN CRIN ANIMAL

Articles - Ecrit par Frédéric Durmort on .

Château de SassenageArticle N°2

Les travaux se sont déroulés en plusieurs étapes. Tout d’abord, un diagnostic fut établi à partir des observations approfondies des carcasses (cf. article sur les estampilles) des étoffes, des matériaux et techniques utilisés pour réaliser les garnitures.

Trous dans la carcasse faits par les semences au 18ème

Ensuite, une recherche et analyse documentaires et des rencontres avec des spécialistes a permis de décider d’un positionnement méthodologique d’intervention. Des éléments essentiels ont été conservés et reposés (sangles, crin animal d’origine. semences façonnées à la main, ficelle marquant les points de garniture, etc)

Bourrelet en crin animal et sangles en chanvre d’époque

             

Garniture: crin animal emballé dans une toile de chanvre

et d’autres ont été stockés, car inutilisables mais utiles pour l’histoire (clous dorés façonnés à l’étau, toiles et étoffes, etc).

étoffe déposée, tissée en 54 cm de large, avec les coutures à la main au fil de soie

   

clous dorés, un à un, à la feuille d’or et coutures du damas de soie d’origine

 

Les techniques utilisées par les tapissiers au XVIIIème ont été identifiées et décrites pour garder trace des pratiques anciennes. L’ensemble de ces travaux s’est effectué avec une manipulation précise et lente ayant pour objectif permanent de conserver le plus possible d’éléments historiques et d’obtenir un résultat esthétique de qualité.

Fauteuil Pothier après restauration des garnitures (recouvert de toiles de chanvre)

 

Toutes ces étapes furent vraiment passionnantes et très enrichissantes.


Les travaux de conservation-restauration des fauteuils de la chambre du roi du château de Sassenage

Articles - Ecrit par Frédéric Durmort on .

fauteuil Louis XV, estampillé St Georges, avant restauration

Fauteuil Louis XV, estampillé Pothier, avant restauration

 Château de Sassenage - Article N° 1

« Le Château de Sassenage, propriété de la Fondation Bérenger-Sassenage (sous égide de la Fondation de France) comprend une collection d’objets mobiliers particulièrement riche et variée, dont de nombreux meubles et tableaux classés au titre des Monuments historiques. Il s’agit pour l’essentiel de meubles des 18 et 19è siècles, issus des ateliers d’artisans parisiens et provinciaux. 

Experts et artisans passionnés:

Pour réaliser ce long et coûteux travail de restauration et de conservation, le propriétaire s’est entouré d’experts et d’artisans passionnés.
Ainsi, sous contrôle et avec l’aide financière :
-       Du Ministère de la Culture, via le service de la Conservation régionale des monuments historiques en Rhône-Alpes
-       Des services culturels du Conseil Général de l’Isère  
Grâce aux savoirs techniques et à la passion des ateliers :
-       Eleouet, – Lionel Chardonnet, ébéniste,
-       Roquette, – Philippe Boulet, doreur,
-       Osiris, – Frédéric Durmort, tapissier,
  2 des 13 fauteuils Louis XV estampillés des Maîtres menuisiers parisiens Pothier et St Georges présents au sein de la chambre du roi du Château de Sassenage ont été restaurés.
Un peu d’histoire :
Outre la qualité proprement dite des sièges, la mesure de classement est aussi à mettre en relation avec l’histoire de ces meubles. Ils sont supposés avoir été utilisés par la famille de Bérenger au Château de Versailles lors de son séjour à la cour du Roi Louis XV.
Selon la tradition orale, ils auraient été offerts par le Bien Aimé au couple de jeunes mariés, Marie-Françoise-Camille de Sassenage mariée à son cousin Raymond-Pierre de Bérenger en 1755 ! » Article inspiré du dossier de Presse de janvier 2013
Nous publierons, tout au long des prochaines semaines, une série de plusieurs articles sur les travaux de restauration réalisés par l’atelier Osiris.